INSOITE

 

Confinement : sans attestation, il tente d'échapper aux gendarmes à 160 km/h

Dimanche 1er novembre, en Loire-Atlantique, un automobiliste a pris tous les risques pour tenter d'échapper aux forces de l'ordre. Devinez pouquoi...

Au printemps dernier, le premier confinement avait donné lieu à de nombreuses infractions routières, notamment en matière d'excès de vitesse.

En effet, quelques petits malins s'en étaient donnés à coeur joie sur les routes et autoroutes désertées par les automobilistes, confonfant parfois la route avec un circuit. A tel point qu'au début du mois d'avril, soit environ deux semaines seulement après le début du confinement, les grands excès de vitesse avaient déjà augmenté de 16%.

Nouvelle hausse des grands excès de vitesse en vue ?

La deuxième période de confinement, qui s'est ouverte le 30 octobre dernier et durera au moins quatre semaines, pourrait bien repartir sur les mêmes bases.

En attendant d'en avoir la confirmation par les chiffres, un premier conducteur pressé a déjà fait parler de lui...

160 km/h au volant d'une BMW Série 3

Le dimanche 1er novembre, à 11 heures du matin, sur la RN 171 à Trignac, en Loire-Atlantique (44), un automobiliste imprudent a en effet dépassé à une vitesse élevée et sous la pluie une patrouille de gendarmes du peloton motorisé de Pontchâteau.

Voyant cela, les forces de l'ordre ont évidemment tenté d'intercepter le chauffard mais celui-ci a refusé d'obtempérer. Lancé à 160 km/h au volant de sa BMW Série 3, il n'a pas hésité à effectuer des dépassements dangereux et à franchir une ligne continue pour échapper aux gendarmes.

Déjà connu pour délits routiers

Finalement arrêté quleques kilomètres plus loin, l'individu, un chef d'entreprise et père de famille de 34 ans déjà connu des services de police pour des délits routiers, a alors expliqué avoir accéléré afin d'échapper aux gendarmes car il n'avait pas... son attestation de sortie.

Pas d'attestation ? C'est 135€

Si l'amende encourue pour un premier défaut d'attestation est de 135€ (majorée à 375€ en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l'avis de contravention), la note du PV de ce conducteur devrait finalement se révéler beaucoup plus salée..

Source : Ouest-France