Info route

 

Publié le 09/07/2019 - 10:00

Téléphone au volant : bientôt un retrait de permis

 

Dans son projet de loi Mobilités, le gouvernement prévoit la suspension du permis de conduire si un conducteur commet une infraction en téléphonant.

La 15e édition du baromètre Axa Prévention, qui met en lumière le comportement des français sur les routes, a récemment dévoilé que 7 automobilistes sur 10 utilisaient leur téléphone au volant. Cette part grimpe même à 8 sur 10 chez les conducteurs âgés de 18 à 24 ans. Un véritable fléau qui serait aujourd'hui à l'origine d'1 accident corporel sur 10 selon la Sécurité Routière.

Pour enrayer le phénomène, le gouvernement a décidé d'agir. Europe 1 révèle qu'une disposition insérée dans le projet de loi Mobilités permettra bientôt de sanctionner plus durement l'usage du téléphone au volant. En effet, ce texte stipule qu'en cas d'infraction, quelle qu'en soit la nature, le retrait de permis sera automatique s'il s'avère que le conducteur utilisait son téléphone au moment des faits.

"On va augmenter d'une gamme"

Une information confirmée par Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière : "Puisque ça ne marche pas avec la contravention, on va augmenter d'une gamme", a-t-il expliqué au micro de la radio. "Si vous êtes en même temps avec le téléphone et que vous avez glissé un stop, mordu une ligne blanche, fait un excès de vitesse ou que vous n'avez pas respecté les droits d'un piéton, vous risquez la suspension immédiate du permis de conduire par les forces de l'ordre".

La mesure pourrait être mise en place d'ici la fin de l'année. L'usage seul du téléphone au volant restera lui sanctionné d'une amende de 135 euros et d'un retrait de 3 points sur le permis de conduire.

Sources : Europe 1, AFP Thomas Guerinet