Les 7 pilotes Peugeot pour les 24H du Mans 2022

 

Par Marbe G. le 09/02/2021 à 14H

A partir de 2022, le "lion" partira à la conquête des 24 Heures avec une belle brochette de pilotes dont deux Français, Loïc Duvel, ancien vainqueur, et Jean-Eric Vergne, champion de Formule électrique.

Après l’annonce de son retour dans les courses d’Endurance, Peugeot a sélectionné une cinquantaine de pilotes et, après analyse de leurs performances lors des cinq dernières saisons, en a retenu sept qui, de plus, pour Jean-Marc Finot, Direct de PSA Motorsport, "représentent l’idéal pour incarner l’esprit d’équipe souhaitée par la marque". De ces sept "mercenaires" choisis pour faire triompher la "lionne Hypercar", Loïc Duval est, de loin, le plus expérimenté du lot avec, notamment, une victoire aux 24 Heures du Mans 2013 avec Audi, un titre mondial pilotes et un succès aux 12 Heures de Sebring 2011 avec une… Peugeot 908.

Les équipages (trois par voiture) n’ont pas été dévoilés, il est clair que Loïc sera leader sur une. Le second Français, Jean-Eric Vergne devrait tenir ce rôle sur la seconde car, lui aussi possède une solide expérience, F1, 24 Heures et Formule électrique (deux titres), un atout pour sa maîtrise de la gestion de l’énergie : "C’est fabuleux d’être de cette formidable aventure, confie Jean-Eric Vergne. J’ai débuté en Formule Campus au Mans, en 2007, et depuis, pour moi, les 24 Heures, c’est un mythe. S’y aligner avec Peugeot, c’est un rêve".

Les deux tricolores seront épaulés par deux valeurs sûres, le Danois Kevin Magnussen et l’Ecossais Paul di Resta. Le premier est l’ancien équipier de Romain Grosjean en F1, chez Haas, qui a découvert les courses d’endurance aux récentes 24 Heures de Daytona mais dont la pointe de vitesse et le talent ne font aucun doute. Son père Jan, lui aussi passé par la F1, s’est aligné vingt fois dans la Sarthe, essentiellement avec les Corvette officielles et pourra donc lui donner quelques tuyaux. Le second, 59 GP au compteur, est fort d’une expérience acquise dans de multiples disciplines. L’effectif est complété par l’Américain Gustavo Menezes, vu à son avantage ces dernières saisons chez Alpine et le Danois Mikkel Jensen, le plus jeune du lot, 26 ans, qui se rêve en héritier de Tom Kristensen, recordman des victoires au Mans, neuf. L’Anglais James Rossiter est nommé pilote de réserve, en charge des essais au simulateur. Rendez-vous à la fin de l’année pour les premiers roulages avant les débuts en course en 2022.